Doubs Agricole 25 - page 7

“S
avoir que les agriculteurs
comptent sur la recherche
fondamentale en investissant
dans unposte de doctorant, c’est novateur,
et surtout, cela nousmotive.”
Professeur
à l’université de Franche-Comté au
laboratoire Chrono-environnement et
membre de l’Institut Universitaire de
France, PatrickGiraudoux peut - en effet
- se réjouir.
Chose rare en France, un secteur privé
se mobilise en finançant le poste d’un
thésard à l’heure où la
recherche se plaint des
restrictions budgétaires. Ce
secteur, c’est la profession
agricole, qui se montre
pragmatique en investissant
dans la recherche fondamentale afin
de lutter contre le campagnol, animal
synonyme de plaie pour les agriculteurs
du Haut-Doubs en raison des dégâts
qu’ils occasionnent dans les prairies.
Les résultats ne seront connus qu’à
moyen terme, d’ici cinq ans minimum.
437 000 euros ont ainsi été réunis pour
assurer le financement de ce poste
cofinancé par les chambres d’agriculture
du Doubs, du Jura, l’État (à 50 %), la
réserve parlementaire de la députée
Annie Genevard ainsi que le Crédit
Agricole.
“C’est la première fois que
nous soutenons un projet de recherche
fondamentale au niveau des fonds de
soutien au développement local. Ce
projet a reçu l’aval des caisses locales
de Morteau, Maiche, Pontarlier
et Champagnole. Nous sommes
fortement sensibilisés à cette
question en tant que banquier
car quand les exploitations
agricoles sont touchées de plein
fouet par les campagnols, c’est tout un
équilibre financier qui est menacé”
précise SylvainMarmier, vice-président
du Crédit Agricole Franche-Comté. Un
appel d’offres pour recruter le chercheur
a été lancé en mai : 26 dossiers sont
arrivés
au
laboratoire
Chrono-environnement.
Après l’audition de huit personnes,
c’est Petra Villette, une Canadienne
originaire de Vancouver qui occupera
le poste. Sa mission : comprendre le
cycle du campagnol, notamment
concernant les déterminants de la phase
de déclin de ces populations.
“Lorsque
les populations de campagnols
atteignent un pic, elles chutent ensuite.
On ignore la cause : est-ce un problème
parasitaire, viral, bactérien, de
consanguinité ? Pour l’instant, on
l’ignore. La recherche de Petra
permettra d’en savoir davantage”
témoigne Fabrice Cuenot, ancien
président de la Fédération Régionale
de Défense contre les Organismes
Nuisibles de Franche-Comté
(F.R.E.D.O.N.) et agriculteur, qui
transmet le flambeau à Charles Schelle.
Grâce à cette “nouvelle” étude, la
Franche-Comté garde son expertise
dans la lutte contre le campagnol :
“Nos
agriculteurs ont été les premiers à se
pencher sur ce sujet et à tester avec
succès,
sur plusieurs zones
expérimentales (à Pissenavache par
exemple), une stratégie de lutte raisonnée
qui associe à la lutte chimique, des
méthodes alternatives comme le travail
du sol, la lutte contre la taupe”
relate
un expert de la F.R.E.D.O.N. Ce
programme de lutte raisonnée associe
les chercheurs et près de 256 agriculteurs.
Le Doubs confirme son statut d’expert
dans la lutte raisonnée du nuisible.
o
7
C a m p a g n o l s
Les agriculteurs se payent un chercheur
Patrick Giraudoux, Charles Schelle, Petra Villette et Fabrice Cuenot
(de gauche à droite), ensemble pour mener à bien un nouveau projet
de recherche sur le campagnol financé par la profession agricole.
La remise du chèque du Crédit Agricole Franche-Comté a eu lieu le 30
octobre à l’agence de Pontarlier.
Pour lutter contre la prolifération des campagnols, la
profession agricole a réuni des fonds finançant le
poste d’un thésard (437 000 euros). C’est une première.
La Canadienne Petra Villette a été sélectionnée : elle
tentera d’expliquer pourquoi et comment les
populations de campagnols croissent et décroissent.
“Cela
nous
motive.”
UN SYSTÈME
DE CHAUFFAGE
PERFORMANT POUR
L’AGRICULTURE
UNIQUE
EN FRANCHE-COMTÉ
Pompes à chaleur
sur l’air extrait
des étables
Simple
Économique
Naturel
C h a u f f a g e S a n i t a i r e E l e c t r i c i t é
25650 GILLEY / 25530 VERCEL
Tél. 03 81 43 32 95 - bonnetperrin@orange.fr
DA25.e$S:Doubs Agri def N°8.qxd 30/10/14 15:37 Page 7
1,2,3,4,5,6 8,9,10,11,12,13,14,15,16,17,...32
Powered by FlippingBook